17
Oct

Le yubo aux grandes dents

   Ecrit par : neisseria   et classé dans Non classé

La jeune matisse courait le plus vite qu’elle pouvait. Elle les entendait qui la poursuivaient. Se retourner aurait été une perte de temps… et perdre ne serait ce qu’une seconde, c’était risquer de perdre la vie. Leurs cris stridents et le bruit saccadé de leurs pattes sur le sol se faisaient de plus en plus proches. Elle se retrouva soudainement devant une forêt sombre qu’elle savait devoir traverser pour échapper à la patrouille. En s’enfonçant dans l’obscurité du bois, elle comprit que les prédateurs s’étaient lassés de la poursuivre. La faible luminosité était presque réconfortante comparée au soleil brulant qui lui avait enflammé la peau par endroit la veille. Elle continua de déambuler entre les arbres qu’elle distinguait à peine, quand elle vit des yeux la fixer de toute part. Ils étaient lumineux comme si on avait allumé une multitude de lanternes. L’odeur lui monta au nez…elle reconnaissait le parfum de la contamination. Elle se sentait prise au piége quand un yubo géant apparut. Il grignottait les arbres un par un. Les yeux s’évanouïssaient avec les arbres. Il semblait amical mais il se rapprochait menaçant, continuant à grignoter tout ce qu’il croisait « scrotch, scrotch, scrotch… » Plus il s’approchait, plus il semblait gigantesque. « scrotch, scrotch, scrotch… » Elle reculait devant le géant aux grandes dents. Rapidement, il fut à portée et ouvrit la gueule pour la dévorer…

Elle se leva en sursaut. La matisse était débout sur son lit en sueur, son coeur battait la chamade comme si il allait sortir de sa poitrine. Elle laissa echapper un long souppir, et son coeur revint doucement à sa place. Elle fut soudainement prise d’une sueur froide en entendant ce bruit qui lui avait semblé terrifiant dans son rêve… »scrotch, scrotch, scrotch… » Elle attrapa son épée qui était posée à coté de son matelat et s’approcha de l’ouverture de sa tente à pas feutrés. Il lui semblait bien que le bruit était tout prêt. Elle bondit en dehors de l’antre, l’arme à la main, en position de combat.

Elle fut surprise par le choc d’un objet mou sur son front. Il lui fallu quelques instants pour comprendre la situation. Une jeune trykette aux grands yeux lui faisait face. Quelques meches blondes bordées son visage innocent d’enfant. Son regard exprimait la frayeur et la matisse relacha son arme par terre. Elle regarda par terre l’objet qui l’avait percutée. Elle ne put s’empecher de retenir un sourire quand elle reconnu un paquet de gateaux. Le son tonitruant provenant de la trykette brisa la lourdeur du moment, ce devait être un rire. Celui-ci était à la limite du grotesque ce qui lui vallu d’être communicatif. La matisse riait de bon coeur et à sa grande surprise ce ne fut pas douloureux comme elle l’avait imaginé parfois. Elle comprenait que c’était une manifestation physique d’un amusement intellectuel. La trykette afficha une large grimace qui affichait ouvertement ses dents… elle souriait.

D’une voix forte à la limite du cri, la jeune homine s’adressa à la matisse:

 » Roh, t’as une des ces têtes! »

C’est ainsi que j’ai rencontré Cirsium.

10
Sep

Sucette « Oeil de Kipee »

   Ecrit par : claire   et classé dans Non classé

Recette de la sucette « Œil de Kipee »

Ces petites sucreries font la fierté de Maelli et moi. C’est tout un art pour obtenir un résultat satisfaisant d’un point de vue gustatif et esthétique.

Une partie du mystère qui entourait ces douceurs va être dévoilée,car l’ingrédient principal n’est rien d’autre que de véritables yeux de kipees. Il faut aiguiser son regard pour trouver les kipees qui ont les plus beaux yeux. Certains ont une couleur bleutée tout à fait exquise. La chasse aux kipees peut être lancée. Mais ne montrez trop de zèle à la tache, la tête doit rester à peu prés intacte. Sur la dépouille, vous devez prendre le plus grand soin pour prélever les yeux. D’une main, vous devez maintenir au sol ce qui reste de la tête de l’animal. De l’autre, saisissez un œil entre les doigts avec une prise ferme mais pas trop appuyée pour éviter de le crever. Tirer d’un coup sec ne ferait que le mettre en charpie. D’un mouvement doux, il faut exercer une rotation de l’œil pour que le nerf finisse par lâcher.

Vous avez à présent l’ingrédient central, un œil intact et magnifiquement sanguinolent et son nerf optique. A présent, nous allons pouvoir détailler la confection de la confiserie en elle même. Rincer l’œil à l’eau clair. Dans un récipient, mélanger un verre d’huile de koorin, quelques gouttes de la sève de Dante et grosse poignée de sucre de stinga. Il faut laisser macérer les yeux dans cette mixture du premier jour de printemps jusqu’au dernier d’été. Le récipient peut être placé au soleil la journée. Une fois les yeux confits de sucre, vous pouvez légèrement les glacer avec un simple sort de givre. Piquez les sur un dard rouge de Kipee pour que ce soit plus joli.

Tadaaam! Voilà une magnifique sucette « Œil de kipee! »

10
Sep

Sucette "Oeil de Kipee"

   Ecrit par : neisseria   et classé dans Non classé

Recette de la sucette « Œil de Kipee »

Ces petites sucreries font la fierté de Maelli et moi. C’est tout un art pour obtenir un résultat satisfaisant d’un point de vue gustatif et esthétique.

Une partie du mystère qui entourait ces douceurs va être dévoilée,car l’ingrédient principal n’est rien d’autre que de véritables yeux de kipees. Il faut aiguiser son regard pour trouver les kipees qui ont les plus beaux yeux. Certains ont une couleur bleutée tout à fait exquise. La chasse aux kipees peut être lancée. Mais ne montrez trop de zèle à la tache, la tête doit rester à peu prés intacte. Sur la dépouille, vous devez prendre le plus grand soin pour prélever les yeux. D’une main, vous devez maintenir au sol ce qui reste de la tête de l’animal. De l’autre, saisissez un œil entre les doigts avec une prise ferme mais pas trop appuyée pour éviter de le crever. Tirer d’un coup sec ne ferait que le mettre en charpie. D’un mouvement doux, il faut exercer une rotation de l’œil pour que le nerf finisse par lâcher.

Vous avez à présent l’ingrédient central, un œil intact et magnifiquement sanguinolent et son nerf optique. A présent, nous allons pouvoir détailler la confection de la confiserie en elle même. Rincer l’œil à l’eau clair. Dans un récipient, mélanger un verre d’huile de koorin, quelques gouttes de la sève de Dante et grosse poignée de sucre de stinga. Il faut laisser macérer les yeux dans cette mixture du premier jour de printemps jusqu’au dernier d’été. Le récipient peut être placé au soleil la journée. Une fois les yeux confits de sucre, vous pouvez légèrement les glacer avec un simple sort de givre. Piquez les sur un dard rouge de Kipee pour que ce soit plus joli.

Tadaaam! Voilà une magnifique sucette « Œil de kipee! »

26
Août

Neisseria – Présentation

   Ecrit par : neisseria   et classé dans Neisseria

_______________________________________________________________

Prénom : Neisseria Nom : Alta Lichen Race : Matis Age : Ne compte plus

Citoyenneté: Tryker

Adresse :  Immeuble  du Bout des terres à Fairhaven

Guilde: Les Dragons Noirs

Profession : Diplomate, Couturière spécialisée dans les tenues de ville.

Spécialité au combat : Magie destructrice élémentaire.

_______________________________________________________________

Ce qu’elle aime :

– Les tatouages et en particulier le sien qui ne représente rien de particulier

– Maelli et Cirsium, ses éternelles compagnons de route

– Les Dragons Noirs

– Trop de gens à son humble avis

– Le rouge

– Pyr et ses bains

– Combattre avec deux dagues

… et certaines autres choses qui ne se racontent pas

_______________________________________________________________

Ce qu’elle adore :

– Marcher pieds nus et sentir les herbes hautes lui chatouiller les mollets

– Parler longuement avec certaines personnes dont elle ne parle jamais

_______________________________________________________________

_______________________________________________________________

Ce qu’elle aimerait :

– Passer plus de temps à Yrkanis

– Aimer moins de monde

– Frapper Lochlanne

_______________________________________________________________

Ce qu’elle n’aime pas :

– Les chaussures

– Les torbaks, les gingos et les ragus

– Les fruits au caramel

– Le fanatisme religieux

– Les regroupements de gens

– Les gens

– Avoir le soleil dans les yeux

_______________________________________________________________

11
Août

une matisse souriante

   Ecrit par : neisseria   et classé dans Neisseria

Elle s’approcha du miroir, les mains sur les hanches et d’un ton solennel, elle dit:

« Oren Pyr. Je me présente, je suis Neisseria, officier diplomate de la garde des dragons noirs »

Elle s’autoblama. « Et avec le sourire tu sais faire? Tu sais bien cette grimace que font les trykers pour signifier leurs émotions positives! »

La matisse souffla, regarda ses pieds puis ferma les yeux.

« Oren Pyr! Je me présente, Neisseria O’Drakani, diplomate. »dit-elle en souriant faiblement.

« Nom d’un stinga, va falloir travailler ça… »

Elle soupira et fit les cents pas dans son petit appartement.

« Alors qu’est ce qui pourrait te faire sourire spontanément? Réfléchis Neiss. »

La jeune homine se mit à rougir et pris son visage dans ses mains. « Pas ça, voyons. Ce serait juste embarrassant. »

Elle vint s’assoir sur le tapis, refermant ses bras sur ses genoux.

« La goo! » dit-elle amusée. « Il s’agit de sourire et non pas de rigoler. Ça ne va pas »

« Penser à un Kipee? » Une moue d’affliction apparut sur son visage.

« Maelli? Pour qu’il me vienne des envies de baignade? » Elle leva les yeux au ciel.

« Cirsium? Imaginer sa timidité maladive… » dit-elle en souriant avec affection.

« Oy c’est parfait. Je dois penser à Cirsium. « 

3
Juil

Rêveuse de GOO

   Ecrit par : neisseria   et classé dans Les Observateurs de GOO

3
Juil

Portrait

   Ecrit par : neisseria   et classé dans Neisseria

30
Juin

Il était une fois…

   Ecrit par : Maelli   et classé dans Il était une fois

Il était une fois un vieil homme tres laid qui vivait tranquillement dans son village. Il fait alors la rencontre inopinée d’animaux qui parlent. Ceci est du à la méchante sorcière qui s’amuse à transformer tous les passants en animaux.

Il fait alors la rencontre d’un caméléon qui lui offre jeunesse et beauté en échange de l’anneau de la méchante sorciere. Alors qu’ils se mettent en chemin vers la montagne ou elle vivait, ils font une pause à l’auberge où ils rencontrent un jeune garçon. A force de belles paroles il le convainc de le suivre et le voila parti dans un nouvel univers ou il arrive dans une ville aux tours immense et ou les pierres ont l’air d’avoir de la valeur, tandis que la monnaie ressemble à du sable.

Mais cette escale est de courte durée et sous pretexte de realiser la prophétie, un prince et un voleur s’ajoutent à la compagnie et accompagnent le tres vieil homme dans un nouvel univers minéral.

Tandis qu’ils le laissent à son sort devant un géant de diamant, il essaie de s’enfuir sans succès. Décidant alors d’entrer dans la salle que ce géant garde, il se retrouve confronté à la rencontre d’un buffet, de trois petits géants de cristal et d’un magnifique throne de cristal abritant une reine de cristal.

Alors qu’il essaie de s’enfuir devant tous ces evenements, il se reveille subitement à la premiere auberge, ou il avait rencontré le garcon.

Reprenant la cours de sa vie, il se remet en route en direction du repere de la sorciere. Il apprend alors que le caméléon est en fait le fils de la sorciere et qu’elle lui avait lui aussi lancé un sort. Ils mettent donc en place un stratagème pour récuperer l’anneau de la vilaine sorcière. Il s’agit de lui faire traverser la riviere , qui neutralise temporairement ses pouvoir, pour ainsi récuperer son anneau magique.

Pour attirer la sorcière, ils utilisent un morceau de cristal que le vieil homme trouve dans sa poche, une sorte de relique suite à sont rêve onirique ?

Le stratageme marche, et la sorcière alors qu’elle traverse le pont, se retrouve neutralisée et réduite en cendre par le cristal, le veil homme récupere son anneau, et le caméléon récupère son apparence.

Le vieil homme, quand à lui, avait accompli la prophétie, qui consister à débarasser le royaume de la vilaine sorcière à l’aide du cristal.

30
Juin

Il était une fois…

   Ecrit par : Maelli   et classé dans Il était une fois

Dans un village un homme tout petit se met a la recherche de son mouton, en chemin sa copine la bergere se propose pour l’aider et ils se mettent en chemin dans le bois.

Ils rencontrent un arbre parlant qui se revele etre un homme maudit. Comme il avait faim le tout petit homme se met en recherche de bouffe et il tombe sur un passage secret et une grande salle qui contient le necronomicon; En essayant de le prendre il se fait mal à la tete et tombe dans les pommes.

Pendant ce temps la bergere voit le temps qui passe et, ne voyant pas le petit homme rentrer, décide de rentrer chez elle pour passer la nuit. Le village a pendant ce temps vu l’arrivée de la reine dans le village au grand désarroi du village.

Revenant à notre pauvre petit homme qui se reveille, il se met en quete accompagné de son camarade le garou loup qu’il rencontre en sortant de la grotte.

Cependant alors qu’il réalise que le garou loup aurait pu manger son mouton, il décide de repartir dans la foret chercher plus d’explications sur le livre qu’il a trouvé, et le loup lui dit qu’il sait retourner la ou se trouvait le livre. Cependant alors qu’ils arrivent dans une caverne semblable à celle ou il avait trouvé son livre, il y a un nouveau necronomicon.

Malheuresement le temps a vraiment passé et le loup revient à son état naturel. Alors qu’il s’apprete a attaquer le pauvre petit homme, il se réfugie dans un trou dans la salle. Le temps que le loup reprenne ses esprit et abandonne l’idée de le manger, le petit homme se met en direction de son village pour aller chercher des affaires qu’il aurait oublié.

Il rencontre alors la bergere qui lui avoue son amour caché et jamais elle ne le laissa s’éloigner.

15
Juin

GOO !?

   Ecrit par : neisseria   et classé dans Les Observateurs de GOO

Neisseria fait les gros yeux et lève les mains vers Cirsium.

Neisseria : La goo, c’est le maaaaaal ! Ouhhhhhh !

Cirsium : Elle vient pour croquer les petits enfants et vous rendre tous fous à lier !

Neisseria montre les dents.

N : Ne touchez pas la goo ! Ne la regardez pas ! N’y pensez même pas !

C : Vous touchez la goo, elle vous mange la main. Vous la regardez,
vous devenez daltonien. Bouh, la goo !

Neisseria et Cirsium rient.

N : Les Zoraï sont des goophobes. Et il faudrait compter sur eux pour trouver
une solution ?

C : Rester là à attendre que les choses s’arrangent d’elles-mêmes… On a vu
plus efficace comme tactique.

N: Attention, ils ont mis en place un bouclier magnétique invisible. Est ce
qu’il existe seulement?

C: Selon eux oui, mais nous n’avons pour seule preuve de leur bonne foi que
leurs discours passionnés kamistes.

N: J’ai bien envie de faire quelques essais sur une petite poche de goo.
Peut être qu’un soin serait efficace. Après tout « goo » signifie « maladie ».

C: Idée lumineuse. Peut être que la goo craint les soins. La soigner reviendrait
à l’anéantir. C’est tordu mais malin. Je suis sûre que les Zoraïs n’y ont jamais
pensé. Ils sont trop rigides les pauvres.

N: Dans la région des lacs les stingas sont contaminés autour des zones de
propagations de la goo. Alors que chez les zoraïs, je n’ai vu que des cratchas
sains. Ces plantes y sont peut être insensibles.

C: On pourrait chercher de ce coté là, c’est une autre piste. Une autre idée me
vient. Et si l’apparition de la goo et sa propagation était la cristallisation
du fanatisme des Zoraïs envers les kamis. Comme si l’esprit fabriquait quelque
chose de tangible. Ce serait effrayant!

N: Même si l’idée me plait. La goo était là avant leur arrivée. En même temps,
c’est ce qu’ils disent. Nous devrions rassembler nos connaissances sur la goo,
les consigner de manières claires. Nous pourrions créer une société secrète…
« Les observateur de la goo ».

C: Pourquoi pas. Mais tu ne trouves pas bizarre leur choix de s’installer justement
là où la goo est la plus présente? Et si les kamis n’étaient pas ce qu’ils paraissent?
Et si l’étendue de la goo était de leur fait? Les Zoraïs, conscients ou non, seraient
les artisans de notre déclin et non des protecteurs comme ils le prétendent.

N: Moi non plus, je ne les aime pas. Ils ne m’inspirent pas confiance. Et si la goo
fonctionnait un peu comme le feu. Si tu le touches, tu te brûles. Il consume tout
sur son passage. Si tu marches sur des braises, t’en ressors pas indemne. Le feu peut
être extrêmement dévastateur mais il n’a rien de diabolique. Un peu d’eau et il n’existe
plus.

C: Ou bien, il suffit de le priver de ce dont il a besoin pour survivre. Plus d’air,
plus de combustible, au revoir le feu! Et si la goo c’était pareil? Elle se nourrit
bien de quelque chose. Trouvons de quoi il s’agit, nous aurons fait un grand pas!

N: Bien, organisons nous. Nous pourrions cartographier la goo, lister les créatures
contaminées et celles qui sont saines aux alentours.

C: On pourrait aussi noter les différences physiologiques ou comportementales, si
elles existent. Ça pourrait donner des indices.

Neisseria se tient bien droite et porte sa main sur sa poitrine.

N: En ce jour, je nous déclare officiellement des Observateurs de goo!

C: Il nous faut un titre aussi! Je me proclame officiellement Grande Générale du
corps expéditionnaire des observateurs de la goo. GGCEOG! On pourra m’appeler Générale
pour plus de facilité.

Neiss acclame Cirsium.

N: Et moi, je serai « Maitre Goo » ! Euh, non. Plutôt Cheffe des armés des observateurs
de goo. CAOG!

C: Faudra aussi un titre pour Maelli. Un truc classe aussi.

N: Grand ordonnateur de la ligue révolutionnaire contre les protecteurs de goo.
GOLRCPG!

C: Magnifique! Je suis sûre que ça va super lui plaire.

N: Avec des titres comme ça, on va forcément nous prendre au sérieux et susciter
l’admiration.

C: Les gens seront béats d’admiration à notrr passage. On aura droit aux vivats de
la foule à chacune de nos apparitions à Fairhaven.

N: On pourra vendre des bouclier à notre effigie. « CAOG,le dernier rempart contre la goo »

C: On va faire des avancées prodigieuses sur la connaissances de la goo. Les Zoraïs,
ils auront trop la honte. Ça les fera descendre de leur piédestal!

N: Vite, allons voir Maelli!

C: Il va être trop fier de nous.