10
Sep

Sucette "Oeil de Kipee"

   Ecrit par :    in Non classé

Recette de la sucette « Œil de Kipee »

Ces petites sucreries font la fierté de Maelli et moi. C’est tout un art pour obtenir un résultat satisfaisant d’un point de vue gustatif et esthétique.

Une partie du mystère qui entourait ces douceurs va être dévoilée,car l’ingrédient principal n’est rien d’autre que de véritables yeux de kipees. Il faut aiguiser son regard pour trouver les kipees qui ont les plus beaux yeux. Certains ont une couleur bleutée tout à fait exquise. La chasse aux kipees peut être lancée. Mais ne montrez trop de zèle à la tache, la tête doit rester à peu prés intacte. Sur la dépouille, vous devez prendre le plus grand soin pour prélever les yeux. D’une main, vous devez maintenir au sol ce qui reste de la tête de l’animal. De l’autre, saisissez un œil entre les doigts avec une prise ferme mais pas trop appuyée pour éviter de le crever. Tirer d’un coup sec ne ferait que le mettre en charpie. D’un mouvement doux, il faut exercer une rotation de l’œil pour que le nerf finisse par lâcher.

Vous avez à présent l’ingrédient central, un œil intact et magnifiquement sanguinolent et son nerf optique. A présent, nous allons pouvoir détailler la confection de la confiserie en elle même. Rincer l’œil à l’eau clair. Dans un récipient, mélanger un verre d’huile de koorin, quelques gouttes de la sève de Dante et grosse poignée de sucre de stinga. Il faut laisser macérer les yeux dans cette mixture du premier jour de printemps jusqu’au dernier d’été. Le récipient peut être placé au soleil la journée. Une fois les yeux confits de sucre, vous pouvez légèrement les glacer avec un simple sort de givre. Piquez les sur un dard rouge de Kipee pour que ce soit plus joli.

Tadaaam! Voilà une magnifique sucette « Œil de kipee! »

Cet article a été publié le vendredi 10 septembre 2010 à 15 h 40 min et est classé dans Non classé. Vous pouvez suivre les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS 2.0 des commentaires. Vous pouvez faire un commentaire, ou un trackback depuis votre propre site.

Laisser une réponse

Nom (*)
Courriel (ne sera pas publié) (*)
Site
Commentaire